Avec l’arrivée du printemps, c’est la période des semis. Semis de graines de légumes ou d’aromatiques mais aussi de graines bio de fleurs sauvages pour créer un espace naturel dans votre jardin. Espace qui attirera les abeilles et insectes nécessaires à la pollinisation et divers oiseaux en quête de nourriture. Choisissez un endroit de votre jardin où vous pourrez laisser vos fleurs sauvages se développer sans intervention de votre part, si ce n’est un fauchage  en fin de floraison. Vous pouvez aussi prévoir un espace au milieu de votre potager; vos légumes profiteront pleinement de la compagnie de ces fleurs sauvages bio.

Deux façons de procéder pour réaliser vos semis de fleurs sauvages: le semis direct en place et le semis sous abri en terrine ou en pot.

Le semis direct

Il pourra être utilisé pour des variétés telles que le Coquelicot, la Verveine officinale, la Bourrache, l’Achillée millefeuille etc. …  Préparez soigneusement le sol de façon qu’il soit bien propre et que la terre soit  émiettée et la plus aplanie possible. Si la terre est sèche arroser  bien et laisser l’eau pénétrer en profondeur. Préparez vos graines; éventuellement faites un mélange de plusieurs variétés en comptant  1 à 2 g. de graines pour 1 à 3 m2  de surface à semer. Pour des graines très fines, l’idéal est de les mélanger avec du sable de rivière pour ensuite les semer à la volée. Les graines seront ainsi mieux réparties sur la terre. Recouvrez ensuite votre semis d’une fine couche de terreau, tassez légèrement avec le dos d’un râteau. Arrosez en pluie douce et régulière.

Pour éviter que les oiseaux ne viennent picorer vos graines, placez un grillage fin à  quelques cm au dessus de votre semis. Surveillez l’humidité, arroser de façon à garder la terre tout le temps humide. Et PATIENTEZ!  Certaines graines prennent leur temps pour germer.

Le semis sous abri

Dans un premier temps, prévoyez l’endroit où vous pourrez placer vos semis. Un endroit bien éclairé qui peut bénéficier de la chaleur du soleil comme un châssis vitré, un tunnel plastique même petit constitué de quelques arceaux et d’un film plastique transparent ou enfin derrière une baie vitrée bien exposée.

Choisissez ensuite votre contenant. Une jardinière ou un pot en terre cuite de taille adaptée à la quantité de graines que vous voulez semer. Vous pouvez aussi utiliser tout autre contenant qui vous semble adéquat, pourvu qu’il soit percé au fond pour assurer un bon drainage. Placez au fond de votre contenant soit des billes d’argile, soit des éclats de poterie et remplissez le d’un terreau de semis ou d’une terre fine de jardin. A noter que la terre des taupinières est idéale: les taupes sont aussi des alliées du jardin!…Tassez légèrement votre terreau, arroser le si vous ne l’avez pas fait au préalable et disposer vos graines de façon uniforme à la surface.  Recouvrez vos graines d’une fine couche de terreau: 1.5 fois la taille de vos graines. Faites adhérer vos graines au terreau en tassant à nouveau très légèrement. Arroser en pluie fine et placez votre semis à l’emplacement choisi. N’oubliez pas de surveiller tous les jours l’humidité ; derrière une vitre la température monte rapidement. Les graines ont besoin d’humidité pour germer.

Quand vos graines seront germées, que les jeunes plants auront 3 à 5 feuilles et un système racinaire assez développé vous pourrez procéder à la plantation en pleine terre. Attention à ne pas casser les jeunes plants en les séparant les uns des autres. Une étape intermédiaire peut être nécessaire: laisser les nouvelles plantules se développer une peu plus en les mettant en pot individuel. Ceci est conseillé pour des variétés comme les tomates ou le basilic mais aussi pour le thé des jardins ou la roquette sauvage.

En conclusion: Soyez attentif à vos semis et à la pousse de vos jeunes plants; ils vous émerveilleront!